Les interventions du CCAS dans le champ de l’insertion se déclinent autour :

 


Service Action Sociale (SAS)

Le SAS est chargé de mener à bien les missions obligatoires confiées au CCAS et de mener des actions qui visent à prévenir les saint-lois de l’exclusion.

Les missions obligatoires

L’aide sociale légale : Il s’agit de l’ensemble des prestations dont les conditions sont fixées par la loi et qui visent à compenser des déséquilibres financiers liés à la maladie, au vieillissement ou au handicap.

  • Le service est chargé de constituer les dossiers de demande et de les transmettre aux autorités compétentes. Les dossiers concernés sont :
    • Les dossiers d’Allocation de Solidarité pour Personne Agée (ASPA)
    • Les dossiers d’obligation alimentaire
    • Les dossiers de prise en charge des frais d’hébergement en établissement pour personnes âgées ou, et handicapées type Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), Foyer Occupationnel d’Accueil (FOA), Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT)
    • Les dossiers de prise en charge des frais d’aide à domicile dans le cadre de l’aide sociale

La domiciliation : Le service met en œuvre la mission de domiciliation des personnes dépourvues d’adresse stable.

L’action sociale facultative :

Les aides financières : le service instruit les demandes, anime la commission permanente des aides facultatives créées par le Conseil d’Administration et assure la délivrance les aides financières accordées.

  • Les aides à l’énergie
  • Les aides alimentaires sous forme de Chèque Accompagnement Personnalisé
  • Les allocations temporaires
  • La carte de bus gratuite

Les interventions du service social

Deux assistantes sociales et une conseillère en économie sociale et familiale mettent en œuvre des actions favorisant l’insertion sociale et/ou professionnelle des saint-lois : accompagnement des bénéficiaires du rSa par délégation du Conseil Départemental de la Manche, actions de prévention des expulsions locatives, accès aux droits…

Elles mettent en œuvre des actions adaptées pour améliorer le quotidien des personnes les plus fragilisés. Les interventions sont menées soit directement auprès de la personne, soit dans le cadre d’actions collectives dans les domaines de la santé, du budget, de l’emploi, des loisirs…

Horaires d’ouverture au public :

du lundi au Vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 16h30

 


Service PASTEL

Le service PASTEL est le service technique du Centre d’Action Communal et Social.

Une équipe de 8 personnes est répartie sur différentes tâches et différents établissements du CCAS (Problématiques techniques et sociales).

Il intervient quotidiennement au sein des structures gérées par le CCAS : siège - EHPAD – CHRS – Résidence des Epinets – SPASAD – Logements sociaux – Villa Briovère – Pôle Social. Il apporte ponctuellement une aide à différents services de la ville.

Maintenance des locaux : il assure l’entretien et les petites réparations afin de permettre le bon fonctionnement de chaque établissement. Il gère le parc véhicules du CCAS.

Chantier insertion : le chantier a pour objet de favoriser l’insertion sociale et professionnelle des personnes éloignées de l’emploi. (rSa, Jeune, Travailleur Handicapé) sous forme de contrat aidé supervisé par un encadrant technique. 12 personnes ayant des minimas sociaux sont réparties sur 2 activités : une autour des activités « bâtiment » et une lingerie. La mise en situation de travail et l’accompagnement socio-professionnel permet de lever des freins, afin de favoriser un retour vers l’emploi ou vers une formation qualifiante.

  • Activité Bâtiment
    • Travaux de peinture (logement CCAS)
    • Gestion de la Banque du meuble : les meubles sont donnés au CCAS et les agents du chantier les remettent en état pour les redistribuer aux familles les plus démunies sur demande des travailleurs sociaux
    • Préparation et mise en place de la distribution de la Banque Alimentaire d’Avril à Octobre
    • Travaux de nettoyage et manutention
    • Aide aux services de la ville et associations caritatives
  • Activité Lingerie :
    • Traitement du linge des différents services du CCAS, de la ville et de Saint-Lô Agglo :
      • Ramassage, tri, lavage, séchage, repassage, conditionnement et dépose dans les services

Pôle Social : il propose 6 places d’hébergement d’urgence à la nuitée pour des hommes seuls sans toit avec restauration du soir et du matin. L’orientation se fait exclusivement via le numéro départemental du 115.
Ouverture : 365 jours sur 365 de 17h à 8h le lendemain matin

Informations pratique

Siège et chantier bâtiment : 30 Rue Croix Canuet
Lingerie, rue Léon Jouhaux
Pôle social : rue de l’Yser
Ouverture de Pastel : Lundi – Mardi – Jeudi : 8h – 12h / 13h30 – 15h30 / Mercredi – Vendredi : 8h – 12h
Ouverture du Pôle Social : tous les jours de 17h à 8h.

 


CHRS Villa Myriam

Contacter le CHRS Villa Myriam 15 rue des Courtils Tel 02.33.77.60.71 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. le 1er mars 1981, le CHRS Villa Myriam vise à éviter les dissociations familiales et d'aider les personnes à retrouver l'équilibre qui leur permettra de se réadapter à une vie autonome grâce à un soutien matériel et psychologique et à un étayage éducatif. Réglementairement, il accueille des personnes qui sont sans logement : à la sortie d’établissements (de santé, carcéral) ou qui se trouvent privées momentanément de logement et ont besoin d’être hébergées temporairement et accompagnées globalement dans leur démarche pour un retour vers un logement de droit commun.

Depuis le 15 mars 2002, l’ensemble de l’équipe est installée au 15 rue des Courtils à Saint-Lô et les logements loués à Manche Habitat sont principalement dans du diffus dans les quartiers de la Dollée et du Val Saint-Jean.

La mission d’hébergement

Le CHRS est ouvert 24h/24 et 7j/7. Il accueille des femmes seules ou avec enfants, des couples avec ou sans enfant, des hommes seuls avec enfants.

Le centre est agréé pour 28 places réparties comme suit :

  • 1 place d’accueil d’urgence : ce type d’accueil est destiné à apporter des solutions immédiates et de courtes durées (3 nuits) à des demandes urgentes en offrant des prestations de première nécessité (abri de nuit, couvert, hygiène...) à des personnes sans-abri ou brutalement confrontées à une absence de logement. L’orientation se fait via le numéro national du 115.
  • 1 place d’urgence pour les femmes victimes de violences intrafamiliales : la durée du séjour n’est pas limitée dans le temps. L’accueil doit permettre une mise à l’abri immédiate et un accompagnement adapté pour faire émerger un projet en direction d’un dispositif de droit commun. L’orientation se fait via le numéro national du 115, un appel à l’ADJ50 ou une orientation par un tiers (police, hôpital …).
  • 26 places en insertion :
    Le décret du 3 juillet 2001 et la loi du 2 janvier 2002 fixent les modalités d’admission au sein d’un CHRS. Sur orientation de la plateforme du Service Intégré de l’Accueil et de l’Orientation de la Manche (SIAO) qui valide l’opportunité d’une entrée en CHRS, un binôme d’éducatrices reçoit les personnes ou familles en demande d’admission.

Ce temps est un moment qui doit mettre en relief le parcours de vie, les souhaits et les attentes de la ou des personnes susceptibles d’être accueillies dans la structure. Chaque demande est présentée en équipe pluridisciplinaire. Au vu des avis émis, la direction prononce ou non l’admission. Une fois l’admission effective, l’offre d’accompagnement est dite personnalisée, contractualisée dans le cadre d’un contrat de séjour et évaluée/réajustée dans le cadre de projet/synthèse à un mois d’accueil et tous les 3 mois.

Les autres missions du CHRS

En complément de la gestion des hébergements, le CHRS Villa Myriam a développé au fil du temps des actions complémentaires menées par l’équipe.

La gestion du dispositif d’appel 115

Le 115, numéro d’appel accessible gratuitement, doit permettre de trouver une réponse rapide et concrète à une situation d’urgence 24h/24h, 7 jours sur 7 : dormir au chaud, se vêtir, manger, être soigné, accueilli, écouté, quel que soit le lieu où la demande se trouve. Une équipe d’écoutants, les professionnels du CHRS Villa Myriam, s’appuie sur le réseau des structures d’accueil participant au dispositif (58 places et 25 places supplémentaires en cas de déclenchement de niveau 1 du plan grand froid sur la Manche). Le 115 actualise tous les jours les places disponibles dans le département afin de pouvoir répondre rapidement aux appelants. Depuis l’origine du dispositif (1er janvier 1995), le CCAS de Saint-Lô a assuré le fonctionnement du dispositif 115. Avec la création du SIAO50 en 2012, le CCAS est devenu membre du Groupement Commun de Services Médico-Sociaux - GCSMS (avec les 3 autres CHRS du département) qui gère le volet urgence via le 115 (toujours confié au CCAS) et le volet insertion (confié à l’ADSEAM).

Les espaces rencontres

Selon le décret n°2012-1153, en date du 15 octobre 2012 relatif à la fixation par le juge de l’exercice du droit de visite dans un espace de rencontres, ledit décret définit cet espace comme « un lieu permettant à un enfant de rencontrer l’un de ses parents ou un tiers, ou de faire l’objet d’une remise à un parent ou à un tiers.
Il contribue au maintien des relations entre un enfant et ses parents ou un tiers, notamment en assurant la sécurité physique et morale et la qualité d’accueil des enfants, des parents et des tiers ».

L’offre de service repose sur l’ouverture 2 jours par semaine sur 52 semaines :

  • Les mercredis de 9h à 18h
  • Les samedis de 9h 30 à 18h

Le Juge aux Affaires Familiales ordonne la fréquentation provisoire de l’espace de rencontre et la durée de la mesure, laquelle peut être renouvelée. Le CHRS organise en accord avec chaque parent des temps de rencontres suivant un calendrier. Lors de ces temps de rencontres, les travailleurs sociaux du CHRS Villa Myriam s'assurent du bon déroulé de l'ensemble des droits de visite. Pour autant, soucieux d’étayer l’accompagnement parental sans s’y substituer, ils ne peuvent être constamment présents pendant l'exercice du droit hormis si la présence d'un tiers est rendue obligatoire par le magistrat. Le lieu permet aux parents de disposer de divers espaces mutualisés en rez-de-chaussée dans lesquels le parent aura la possibilité de faire des activités avec son ou ses enfant(s) : pièce de lecture, salle de jeux équipée de jouets et tapis de sol, grande salle avec tables et chaises et coin télévision, cuisine avec coin repas et patio avec salon de jardin.

L’accueil de jour 50 (ADJ50)

Depuis 2012, le CHRS Villa Myriam est reconnu « Accueil de jour » pour le Centre Manche. Il permet à la victime d'être entendue au moment voulu, d'être écouté dans un climat propice à un échange respectueux et attentif. Il est, en effet, primordial de rompre l'isolement pour permettre à la victime de recevoir une aide et d'engager un soutien sans démarche au préalable.

L'accueil de jour propose un accompagnement adapté, personnalisé à chaque situation, dans le respect de la personne, de ses choix, afin de préparer des démarches dont un éventuel départ du domicile. Ouvert en journée de 8h à 18h, une permanence téléphonique via le 115 permet une continuité de contact et de prise en charge si nécessaire.
Il s'appuie sur le réseau naturel des CHRS et de tous les lieux d'accueils coordonnés par le 115.
Quelle que soit la voie d'entrée choisie par les victimes, tous les partenaires : U.M.J, police, gendarmerie, mairies, assistante sociale de secteurs et les C.H.R.S connaissent la structure.

Le service mène des actions de sensibilisation tant envers les professionnels (soirée débat, formation) qu’envers le grand public (exposition photo « l’intime itinérante »)

Gestion de logements en bail glissant

Le bail glissant est une solution locative de transition qui permet d’aider des personnes et des familles défavorisées à trouver un logement. On peut le considérer comme un SAS qui permettra une meilleure insertion dans le logement. Le bail glissant est utilisé, grâce à l’aide d’un intermédiaire (le CCAS), comme moyen permettant de transmettre ou s’assurer des compétences, de donner confiance entre les parties et de permettre au ménage d’accéder à l’autonomie.
Sur orientation de professionnels via l’établissement d’un dossier de demande, un entretien avec un binôme de travailleurs sociaux du CHRS est mené afin de s’assurer de l’engagement réel de la personne / famille en adhérent à l’accompagnement social proposé.
En cas d’accord par la direction, un contrat de location est signé par le CCAS auprès de Manche Habitat et un contrat de sous-location est passé avec le demandeur.
L’accompagnement entre 6 mois et 1 an se traduit par un contrat tripartite qui fixe les besoins et des rencontres mensuelles avec le référent nommé.
A l’issue, s’il n’y a plus de freins à la gestion directe par la famille, le bail glissera du CCAS à la famille, celle-ci devenant locataire en titre auprès du bailleur social.