CCAS

Etablissement public administratif, le CCAS est géré par un conseil d’administration composé paritairement d’élus issus du conseil municipal et de représentants associatifs ou de la société civile. Le Maire est président.

Il assure des missions obligatoires confiées par la loi et des missions facultatives décidées par le conseil d’administration.

La structure communale saint-loise, fer de lance de l’action municipale en matière sociale a égrené depuis 1953 des actions pilotes et des projets originaux. Aujourd’hui, le CCAS de Saint-Lô a une action facultative très développée en matière d’accompagnement (structure ou services) et de prestations.

Organisé autour de 4 pôles, son action vise à permettre à tout saint-lois :

  • d’être accueilli par des professionnels, écouté, soutenu, orienté
  • d’accéder aux droits fondamentaux (domiciliation, ressources de base, droit au logement, à la santé, à l’accompagnement …)
  • de bénéficier en fonction de l’évaluation de ses besoins, de prestations (financières, en nature …), de services (chantier d’insertion, maintien à domicile, …) ou de prise en charge dans un établissement (EHPAD, CHRS, Villa Briovère …).
  • de participer à l’élaboration de politique publique ou des projets d’établissement ou de service (Conseil de la Vie Sociale - CVS, atelier santé ville …).

Pour mener à bien ses actions, le CCAS s’appuie sur une équipe de 130 agents et sur des valeurs essentielles :

  • Le respect de la dignité de tous : toute personne doit être entendue, quelques soit sa ou ses difficultés et doit bénéficier d’un accompagnement qui respecte ses demandes et ses besoins
  • L’individualisation de la réponse : l’aide proposée doit tenir compte du parcours du demandeur, les solutions proposées doivent s’adapter à la situation et permettre que la personne soit (ou redevienne) actrice de sa vie
  • La solidarité : la réponse proposée s’appuie sur la dimension familiale, relationnelle, sociale de la personne mais aussi sur les acteurs du territoire pour favoriser une approche globale
  • L’intégrité et l’éthique : chaque intervention d’un professionnel du CCAS se fait dans le cadre de la bientraitance et du secret partagé