En mars 1943, les Allemands décident de creuser un souterrain sous le rocher pour y installer un hôpital militaire.

Encadrés par cinq civils allemands, une quinzaine d’ouvriers français et étrangers, la plupart requis au titre du Service du Travail Obligatoire, travaillent sur ce chantier jusqu’en juin 1944. Dans l’après-midi du 6 juin 1944, un officier allemand accepte que les malades de l’hôpital, situé en face du rocher puissent y être transférés. Dans la nuit, ils furent rejoints par ceux qui fuyaient la ville en feu. Quelque 700 personnes y furent accueillies et soignées. Quelques-unes y moururent. Aujourd’hui, le sol ayant été rehaussé, la porte d’entrée du tunnel se trouve en partie dissimulée, mais une plaque apposée tout à côté sur le rocher rappelle ces événements.. Le souterrain est situé à proximité du rond-point du 6 juin.