Le Musée

Entre ville et campagne, le musée du bocage normand vous accueille dans un cadre naturel exceptionnel de 12 hectares. L’ancienne ferme de Boisjugan, transformée en musée, raconte les secrets du bocage normand des années 1800 à nos jours.
Comment fonctionnaient les fermes d’autrefois ? Quelles sont les particularités du célèbre bocage normand ? Comment fabriquait-on le beurre qui a fait la fortune de la Manche ?
Plongez au coeur du monde rural et imprégnez-vous de l’ambiance d’une écurie, d’une étable, d’un atelier et d’une beurrerie reconstitués grandeur nature. Et rendez visite aux animaux de la ferme qui s’installent au musée pour l’été !

Découvrez une sélection des chefs d’oeuvre du musée ci-dessous

POUR AD [prévoir une photo par objet]

La locomobile, 1925

La locomobile est une machine à vapeur de grande valeur servant à alimenter en énergie les machines agricoles qui passaient de ferme en ferme.

Le tracteur Deutz

Ce tracteur vertical à un cylindre, à moteur diesel, type FIM 414 à 4 vitesses et d’une puissance de 12 chevaux était utilisé pour la moisson, la fenaison et divers travaux agricoles.

La beurrerie

Cet espace évoque la beurrerie de Périers, active jusqu’au milieu du 20e siècle, avec ses machines et son matériel. Le beurre manchois était exporté dans le monde entier.

L’écurie

A la ferme, chevaux et valets vivaient dans l’écurie, ce qui explique la présence d’un lit.

L’étable

Le bocage normand s’était spécialisé dans l’élevage de vaches, essentiel pour la production de lait, ensuite transformé en beurre.

La mare

A l’extérieur de la ferme, la mare est un point d’eau pour nourrir les bêtes. Aujourd’hui, les oies du musée y vivent à l’année.

La maison

La ferme de Boisjugan était le coeur d’un vaste domaine existant depuis le 14e siècle. La maison était la résidence cossue des maîtres de fermes (ne se visite pas).

Beaux-arts

Coucher de soleil à marée basse, 1884, par Eugène Boudin

Père de l’impressionnisme, Eugène Boudin s’est spécialisé dans la peinture des bords de mer normand.

Le cheval

A Saint-Lô, le cheval joue un rôle important pour l’agriculture (cheval de trait) mais aussi pour le sport équestre. De nombreux objets évoquent les différents rôle du cheval.

La vache

Animal emblématique de la Normandie, l’élevage de vaches se développe surtout au 19e siècle avec la production laitière. Le musée explique comment s’élève un troupeau.

La vêleuse

Cet instrument, reposant sur le principe du treuil, permet de faciliter la mise bas du veau en l’aidant à sortir du corps de la vache.

La charrue

Outil indispensable à la culture des champs, cette charrue dite “Brabant double”, de 119 kilos, est très élaborée puisqu’elle permet une optimisation du labour du champ.

Les haies

Spécificité du bocage normand, la haie délimite des parcelles agricoles et protège les animaux.

Pour en savoir plus :

Découvrez toutes nos collections en ligne http://museobase.fr